Amazon.com avec ses filiales et sa société mère Facebook ont ​​établi des records dans leurs dépenses de lobby à Washington l’année dernière avec des dépenses d’au moins 20,3 millions de dollars et 20,1 millions de dollars, respectivement, selon des révélations dévoilées jeudi plus tard et des archivages précédents agrégés d’OpenSecrets.org.

Le géant du e-commerce

AMZN,

-3,18%

et méta-plateformes

FB,

-1,66%,

alors connu sous le nom de Facebook, il avait établi des records en 2020 avec des dépenses de lobbying légèrement inférieures et supérieures à 19 millions de dollars, et maintenant leurs dépenses en 2021 ont dépassé ces totaux.

Amazon et Meta se classent parmi les leaders des dépenses de lobbying parmi les cinq plus grandes entreprises technologiques du pays en termes de valeur marchande, dépassant les dépenses des autres géants. Alphabet parent de Google

GOOG,

-0,23%