Apple et Samsung devraient produire localement des smartphones d’une valeur d’environ 5 milliards de dollars (37 000 crore ₹) au cours de l’exercice 22 dans le cadre du programme phare d’incitation lié à la production (PLI) du gouvernement, dépassant l’objectif fixé par le Centre de plus de 50%, gouvernement ont déclaré des responsables et des dirigeants de l’industrie.

Parmi ceux-ci, les exportations de téléphones portables dans le cadre du programme représenteront environ 2 milliards de dollars au cours de l’exercice 22. « Les entreprises mondiales devraient dépasser leurs objectifs cette année et nous nous attendons à ce que les chiffres continuent de s’améliorer chaque année », a-t-il déclaré à ET a. haut fonctionnaire du gouvernement.

Apple, ses sous-traitants et Samsung n’ont pas répondu aux questions par e-mail d’ET.

Le programme PLI pour les téléphones promet des incitations de près de 39 000 crore ₹ réparties sur cinq ans.

« Seulement 3 personnes qui pourraient bénéficier d’incitations »

PLI a été le premier et le plus important d’une série de programmes de ce type lancés par le gouvernement pour faire de l’Inde un centre de fabrication, dans le but d’éloigner principalement les fabricants de la Chine.

Le grand coréen Samsung, les trois sous-traitants d’Apple – Pegatron de Foxconn, Hon Hai et Wistron, ainsi qu’une autre unité Foxconn Rising Star (aujourd’hui Bharat FIH) – ont été les cinq candidats choisis dans le cadre du programme PLI pour la production de smartphones dans le segment des fabricants mondiaux .

Un responsable a déclaré que l’objectif du gouvernement dans le cadre du programme pour l’exercice 22 était de près de 3,2 milliards de dollars pour les candidats éligibles. « Seules trois entreprises devraient utiliser les incitations car Bharat FIH et Pegatron n’ont pas encore commencé à fabriquer des téléphones dans cette catégorie », a déclaré le responsable.

Pegatron, le deuxième plus grand fabricant mondial d’Apple après Foxconn, devrait commencer ses opérations de fabrication en Inde dans les mois à venir. Bharat FIH, pour sa part, produit actuellement des smartphones principalement pour le chinois Xiaomi. Comme le coût par unité de production de ces appareils est inférieur à Rs 15 000, l’entreprise n’est pas admissible aux incitations dans le cadre du programme PLI.

« (Les fabricants mondiaux) sont sur le point de dépasser leurs objectifs PLI pour smartphones cette année. Nos calculs montrent une production supplémentaire d’environ 5 milliards de dollars par Samsung, Wistron et Hon Hai (Foxconn). Bharat FIH se prépare également à relever le défi de l’année prochaine. (à partir du 1er avril) et Pegatron devrait commencer la production cette année « , a déclaré Pankaj Mohindroo, président, India Cellular & amp; Association électronique (ICEA).

ICEA représente les principales marques et fabricants de téléphones mobiles tels qu’Apple, Foxconn, Wistron, etc., mais n’inclut pas Samsung.

Samsung profite des incitations pour la deuxième année. Cela signifie qu’elle doit produire des téléphones d’une valeur de 8 000 crore ₹ par rapport à ce que la société a produit en 2019-20 (l’année de base fixée par le gouvernement) dans la catégorie des téléphones 15 000 ₹ et au-delà. Pour les fabricants sous contrat d’Apple, il s’agit de la première année, ce qui implique que les fabricants taïwanais doivent produire des smartphones d’une valeur de 4 000 crore ₹ chacun dans la même catégorie par rapport à leur production en 2019-20 pour profiter des incitations.

Le taux incitatif pour les deux premières années est de 6 %, 5 % pour les troisième et quatrième années et 4 % pour la cinquième année. Cela signifie que le gouvernement paiera 6 % du coût de production de l’entreprise à titre d’incitation si elle atteint l’objectif la deuxième année et 5 % les troisième et quatrième années et 4 % si elle le fait la cinquième année.

Le seuil des objectifs de production – pour bénéficier des incitations – fixé dans l’année de base est de 4 000 crore ₹ la première année, 8 000 crore ₹ la deuxième, 15 000 crore ₹ la troisième, 20 000 crore ₹ la quatrième et 25 000 crore ₹ en cinquième année.

À l’origine, la première année de production dans le cadre du programme devait être l’exercice 21 et devait se terminer en 2024-2025. Mais l’industrie a poussé le gouvernement à une prolongation d’un an puisque la production s’était drastiquement arrêtée en 2020 en raison de l’épidémie de Covid-19, ce que l’Inde a accepté. En raison de la pandémie, tous sauf Samsung – avec des opérations de fabrication locales déjà établies – n’ont pas atteint leurs objectifs les plus rentables pour la première année.