Deux satellites miniatures développés par des étudiants israéliens de l’Université Ariel ont été lancés dans l’espace la semaine dernière à bord d’une fusée SpaceX Falcon 9

Les nanosatellites, surnommés SATLLA-2A et SATTLA-2B, ont été construits par des étudiants du Département d’Informatique et de la Faculté d’Ingénierie du laboratoire K&CG (Kinematic & Computational Geometry) dirigé par le Pr Boaz Ben Moshe.

Les deux satellites contiennent la conduite possible de différentes expériences scientifiques telles qu’un système de suivi d’étoiles, un système de suivi d’aéronefs, la préparation d’un système de stabilisation de communication laser (Free Space Optical Communication, ou UST), la photographie et l’analyse d’images et de nombreuses autres expériences, la l’université a déclaré dans un communiqué.

Selon l’annonce publiée lundi, les deux satellites sont actuellement en orbite et planent à une altitude d’environ 540 km. Le premier message du satellite SATLLA-2B a été reçu près de son lancement et 20 autres transmissions ont été reçues depuis lors. Le groupe n’a pas reçu de message du satellite SATLLA-2A suggérant qu’il y a un problème avec le mécanisme d’ouverture de l’antenne.

Ce n’est pas le premier satellite développé par les étudiants du laboratoire KC&G et lancé dans l’espace. Le nanosatellite SATLLA-1 a été lancé en octobre 2020 sur la navette cargo sans pilote Signus NG-14 en route vers la Station spatiale internationale.

SpaceX est le constructeur aérospatial américain, société de services de transport spatial et de communications fondée en 2002 par Elon Musk dans le but de réduire les coûts de transport spatial pour permettre la colonisation de Mars