Un analyste de premier plan de Wall Street pense que les actions Apple (AAPL) risquent d’être vendues le jour des résultats, ce qui serait finalement une opportunité d’achat.

« Les actions Apple sont en hausse de 19% depuis le creux du 4 octobre (contre 5% sur le S&P 500), suggérant que la hausse du trimestre de décembre est largement actualisée », a averti l’analyste technologique de Morgan Stanley, Katy Huberty, dans une nouvelle note de recherche jeudi. Huberty s’attend à ce qu’Apple annonce un trimestre meilleur que prévu le 27 janvier et mène un trimestre de mars relativement conforme.

Si le titre chute sur la base des résultats, ce qui prolongerait une baisse de 9 % depuis le début de l’année, Huberty pense que ce serait un bon point d’entrée dans Apple compte tenu de plusieurs éléments clés.

L’analyste voit Apple « comme une surperformance plus défensive/de qualité sur des marchés difficiles, compte tenu d’une base installée de plus de 1,65 milliard avec des taux de fidélité/rétention élevés, un positionnement institutionnel sous-pondéré, de solides rendements du capital et une tendance pour Apple à surperformer avant les cycles de produits (iPhone SE3 en avril/mai 2022, iPhone 14 à l’automne 2022 et un casque MR en 2023). »

Huberty classe les actions Apple en surpoids ou l’équivalent d’un achat avec un prix cible de 200 $.

L’action Apple se négocie actuellement à 169 dollars jeudi.

Malgré ses fondamentaux impressionnants, l’action Apple a été entraînée dans la vente d’actions technologiques à grande capitalisation avant les hausses de taux de la Réserve fédérale.

Le Nasdaq Composite est tombé en territoire de correction mercredi, autrement connu comme une baisse de 10% ou plus par rapport à un sommet récent. Plusieurs actions de haute technologie en plus d’Apple continuent de subir de fortes pressions, notamment le joueur fintech Block (anciennement Square) qui oscille autour du plus bas de 52 semaines. Les actions de Roku ont chuté de 52 % au cours des trois derniers mois.

D’autres pros de la rue pensent que l’on devrait être prêt à sauter sur Apple bientôt.

« Tant de fois, Apple est considérée comme une action défensive. Nous avons remarqué qu’au cours des six dernières semaines, alors que de nombreux autres noms technologiques étaient en baisse, Apple a continué à bien se porter. Si vous ne l’avez pas dans votre portefeuille, nous sommes investisseurs à long terme – attendez ce recul et ajoutez-en une partie à vos avoirs pour plus d’avoirs de base dans votre portefeuille », a déclaré Victoria Fernandez, stratège en chef du marché chez Crossmark Global Investments, à Yahoo Finance Live.

Brian Sozzi est rédacteur en chef et présentateur de Yahoo Finance. Suivez Sozzi sur Twitter @BrianSozzi et sur LinkedIn.

Lisez les dernières actualités financières et commerciales de Yahoo Finance

Suivez Yahoo Finance sur Twitter, Facebook, Instagram, Flipboard, LinkedIn, YouTube et reddit